CHIC ART FAIR de Paris Art contemporain
du 22 au 25 octobre 2010, Section Art Contemporain, Stand C17
Nice Galerie Depardieu au CHIC ART FAIR press release

Nice Galerie Depardieu au CHIC ART FAIR
de Paris Art contemporain

Tags : Nice
Écrit par SB
Mercredi, 13 Octobre 2010 15:55

Nice Galerie Depardieu au CHIC ART FAIR de Paris Art contemporain

ART CONTEMPORAIN - La Galerie Depardieu de Nice participe au 1er CHIC ART FAIR qui se déroule à Paris, à la Cité de la Mode et du Design, du 22 au 25 octobre 2010. Christian Depardieu y présentera une sélection d’artistes contemporains qui ont déjà fait l’objet d’expositions à la galerie : Elli
Chrysidou, John Douglas, Jean-Pierre Giovanelli, Christine Maillot, Frédérique Nalbandian, Bernard Pourrière.

Niçois de passage à la capitale, amateurs d’art contemporain, curieux de tous poils, allez visiter cette première foire d’art contemporain et découvrez le stand C17 de la galerie Depardieu.

Nice Galerie Depardieu au CHIC ART FAIR
du 22 au 25 octobre 2010
Section Art Contemporain, Stand C17
Cité de la Mode et du Design
34, QUAI D'AUSTERLITZ
75013 PARIS

 

John Douglas (USA) “Dead & Wounded”

Plus que jamais armé de ses convictions pacifistes et de son éternel fusil M16, l’artiste multimédia activiste John Douglas présente une série de travaux photos et vidéos. Après son travail sur la Homeland Security Collection, critique imagée et pertinente de la politique sécuritaire américaine, Dead & Wounded correspond à la période actuelle de l'ère du Président Obama.
Il se photographie, se clône, se multiplie, se met en scène nu et en grand format, en noir et blanc comme en couleur. Unique sujet de cette série d'images, il nous délivre avec efficacité, profondeur et un humour sardonique, son message : non à la guerre ! non à la violence ! Du tableau photographique arborant un nu armé, cloné et multiplié aux jeux de superpositions, Dead & Wounded se présente comme une succession d’images fortes et de montages sardoniques le mettant en scène.
Il utilise avec brio des clichés de la société américaine. Il défend fusil au poing tour à tour un massif de fleurs, un magnifique chêne, l'Amérique par le nord ou bien un camping-car où vivent beaucoup d'américains pauvres, etc. etc.
Dans un clin d'oeil à la guerre de sécession, il incarne à lui tout seul une armée de retour du combat. Ses soldats, sont à l'opposé de l'image qui nous est servie sur nos écrans de télévision, tels des robots, bardés de gilets pare balles, de casques à vision nocturne et autres gadgets militaires high tech. Son soldat à lui est nu, humain, vulnérable, portant une arme dérisoire.
John Douglas aime son pays. Il lutte contre la dérive du Patriot Act, loi prise après le 10 sept. 2001 qui restreint les libertés individuelles, fondements de la démocratie américaine. Il dénonce la fascination pour les armes et la facilité pour s'en procurer.
Dans l'un des cliché les plus saisissant, l'homme redevenu préhistorique dans sa caverne obscure (quelque peu platonicienne) éclairé par la seule lumière cathodique d'un écran de télévision sur lequel on voit (peut-être) l'image du cercueil couvert du drapeau d'un soldat mort en Irak, que John Douglas veille avec respect, nu, l'arme en bandoulière.
Loin d'être morbide, John Douglas en appelle, en creux, à ce que nous aimons aux Etats-Unis : La liberté, la démocratie, le respect des valeurs qui ont jadis sauvé l'Europe, les grands espaces, la nature, bref tout le contraire du désastre des expédition militaire en Irak ou ailleurs.

PS : Il nous montre son talent du metteur en scène qu'il est par ailleurs. Cofondateur en 1967 du collectif Newsreel, très engagé politiquement, il a réalisé dans les années 70, avec son camarade Robert Kramer, People'war au Viet-Nam du Nord et Milestones. Il fut l'invité du Festival de Cannes 2008 pour la projection/commémoration de ce film culte de la contre culture US. Milestones est ressorti dans les salles françaises en Décembre 2008.

Galerie Depardieu 64 boulevard Risso 06300 Nice France
Tél. +33 0497 12 12 99 galerie.depardieu@orange.frhttp:/www.galerie-depardieu.com

 

 


(very rough Google translation)

More than ever, armed with his pacifist beliefs and his Eternal M16 rifle, the multimedia artist activist John Douglas presents a series of photos and videos work. After his work on the Homeland Security Collection, critical vivid and relevant to American security policy, Dead & Wounded corresponds to the current period of the era of President Obama.
It is photography, will clone, multiplies, takes the stage naked and in large format, black and white and color. Single subject This series of images, he delivers an efficient, depth and a sardonic humor, his message: no to war ! No to Violence! The table wearing a nude photo Armed cloned and multiplied in games overlays, Dead & Wounded appears as a succession of images strong and montages featuring the sardonic.
He brilliantly uses snapshots of society U.S.. He defends gun in his hand turns a flower, a beautiful oak, America by the north or a camper where many Americans live poor, etc.. etc..
In a nod to the Civil War, it embodies by itself an army returning from battle. His soldiers, are the opposite of the image that is served on our television screens, such as robots, Wrapped bullet proof vests, helmets, night vision and other high-tech military gadgets. His soldier he is naked, human, vulnerable, wearing a ridiculous weapon.
John Douglas loves his country. He struggles against the drift of the Patriot Act, laws enacted after September 10, 2001 that restricts freedoms individual foundations of American democracy. He denounces the fascination with weapons and ease to get it.
In one of the most stunning shot, the man returned prehistoric in his dark cave (Platonic somewhat) informed the only light of a CRT television screen on which we see (perhaps) the image of the cover of the coffin flag of a soldier killed in Iraq, John Douglas before with respect naked weapon slung.
Far from being morbid, John Douglas appeals in hollow, what we love the United States: freedom, democracy, respect for the values that once saved Europe, large space, nature, short of the opposite of shipping disaster military in Iraq or elsewhere.

PS: He shows us his talent director it is otherwise. Co-founder in 1967 of the collective Newsreel, very politically active, he realized in the 70's with his friend Robert Kramer, Peoples' War in Viet Nam North and Milestones. He was the guest of the Festival 2008 Cannes for the projection / commemoration of this film cult against U.S. culture. Milestones came out in theaters French in December 2008.


 

RETURN
to 2009 SHOW at Depardieu Gallery